Découvrez la faïencerie
Majolique

Au XVIe siècle, plusieurs villes néerlandaises ont vu apparaître des ateliers produisant notamment de la « majolique ». Cette « majolique » était fabriquée avec de l’émail d’étain et trouve son origine en Italie et en Espagne.

Porcelaine de Chine

La Compagnie néerlandaise des Indes orientales a commencé à importer de la porcelaine de Chine au XVIIe siècle. Cette porcelaine, en particulier la porcelaine bleue et blanche, est devenue très populaire.
Les ateliers produisant de la majolique ont commencé à imiter cette porcelaine chinoise pour plusieurs raisons. La porcelaine chinoise importée constituait une certaine concurrence. La guerre civile chinoise a entraîné une diminution des importations en provenance de Chine. Les clients demandaient des articles spécifiques dont la livraison durait longtemps et, en raison de problèmes linguistiques, l’article livré n’était pas toujours celui qui avait été commandé.

De Paauw

Au XVIIe siècle à Delft, 32 faïenceries produisaient de la faïence de Delft, dont une faïencerie appelée « de Paauw » qui, comme plusieurs autres faïenceries, s’est établie dans une brasserie ayant cessé sa production.

Au XIXe siècle, en raison de la concurrence avec d’autres faïenceries, principalement anglaises, et du manque d’innovations, l’apogée de la faïence de Delft a pris fin. La faïencerie de PAAUW a également fermé ses portes.

Aujourd’hui, seules quelques entreprises produisent encore des faïences de Delft traditionnelles entièrement peintes à la main. L’une de ces entreprises est « Paauw, la faïencerie de Delft », du nom de l’ancienne faïencerie du XVIIe siècle.  Paauw fait partie de Heinen Delfts Blauw. Vous y trouverez une vaste collection de faïences de Delft entièrement peintes à la main. Outre la collection de peintures à la main, la faïencerie présente aussi des services de Delft et une sélection limitée de souvenirs.

BOOK NOW